L’Alentejo … mais que c’est beau !

Ceux qui me connaissent, savent mon goût pour la montagne, mais je dois être un homme des plaines ! Ces paysages à peine vallonnés que je traverse depuis 3 jours me ravissent littéralement. Ces immenses étendues herbeuses pointillées de chênes lièges, d’oliveraies et de quelques vignes, je trouve cela d’une esthétique folle.

Et c’est justement, parmi les chênes liège que se cache à quelques kilomètres de Evora un cromlech extraordinaire ; « Le cromlech des Almendres.

Cromlech des Almendres. Ce spectaculaire ovale de pierres dressées, à 15 km à l’ouest d’Évora, est le plus important groupe mégalithique de la péninsule Ibérique, un lieu magique.

Ce spectaculaire ovale de pierres dressées, à 15 km à l’ouest d’Évora, est le plus important groupe mégalithique de la péninsule Ibérique, un lieu magique. Il comprend 95 monolithes arrondis en granit, dont certains gravés de signes symboliques, disposés sur un terrain pentu. Ces mégalithiques ont été dressés à différentes périodes, selon une orientation astronomique approximative, et servaient probablement à des assemblées ou des rites sacrés à l’aube du néolithique »

Voilà pour les explications du Lonely Planet … Moi, seul dans cet endroit empreint de magie … j’ai adoré !

La voiture un peu moins, car les 5 kilomètres de chemins sont ardus ! Et j’ai repris avec délectation les petites routes qui longent les oliveraies et les exploitations de chênes liège … jusqu’à la place forte d’Evoramonte.

Vue des remparts d’Evoramonte

Encore un promontoire occupé par les romains, les Maures, les musulmans et enfin la royauté portugaise … Si le château (fermé) est aux armes de Bragance, il est surtout très moche. Mais que l’endroit est spectaculaire ! Une vue imprenable sur les alentours !

Par contre, Estremoz m’a beaucoup moins conquis. Ville où l’on exploite le marbre depuis l’antiquité, les rues en sont pavées, elle est dominée par un palais dont les premières pierres furent posée par Denis 1er … le fils de Alphonse ! Donc 13ème siècle. Très remanié par la suite, il abrite désormais une « pousada ». Et pour finir, Elvas … à peine plus à l’est. Après un steak-frite, j’entame une flânerie dans ce joli bourg plein de charme au calme surprenant ! Mais Elvas vaut surtout pour ses remparts HALLUCINANTS !!!.

Les remparts qui entourent la ville couvrent trois périodes ; les premiers furent édifiés au VIIIe siècle à l’arrivée des Maures et les deuxièmes fortifications musulmanes datent des Xe et XIe siècles (et au-delà).

« Les remparts qui entourent la ville couvrent trois périodes ; les premiers furent édifiés au VIIIe siècle à l’arrivée des Maures et les deuxièmes fortifications musulmanes datent des Xe et XIe siècles (et au-delà). Les derniers (la majeure partie de ce qu’on voit aujourd’hui) furent construits au XVIIe siècle dans le style des défenses de Vauban. »

A force de flâner sur les remparts, l’heure tourne ! Je fais un crochet par le « forte de Graça » qui est fermé le lundi mais qui offre une superbe vue sur la ville de Elvas.

En fait, je suis à peine pressé car je dors ce soir dans une superbe exploitation qui m’a fait une « promo » de ouf … et j’aimerais en profiter un peu !

Quinta de Santo Antonio

Les photos du jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.