Je n’ai pas vu Caésaria

Bon, la blague m’a un peu été soufflée…

Mais Évora c’est chouette ! Surtout le dimanche matin à 09h00 quand on a l’impression d’être le seul touriste dans la ville !

Parce que c’est un peu excentré, je commence par l’aqueduc. Les ruelles pour s’y rendre sont charmantes et merci au GPS ! L’aqueduc est en ville, difficile pour avoir une jolie perspective ! De plus le ciel est voilé … tant pis pour les belles lumières !

L’aqueduc fut conçu par Francisco de Arruda, l’architecte de la fameuse tour de Belém à Lisbonne, pour acheminer de l’eau propre à Évora et construit dans les années 1530

Je le longe un moment pour me diriger vers le temple romain. Si, si, il y a un temple romain en plein centre-ville d’Évora ! Il n’est pas spectaculaire, main quand même ! Je cherche deux endroits intéressants à visiter … amis ils sont clos à cause du covid ! J’entre donc au musée d’Évora. Très joli musée avec de belles stèles funéraires romaines et autre « plaques » commémoratives datant des 1er et 2ème siècle. La pinacothèque est à l’étage et couvre surtout la Renaissance. A ma grande surprise, beaucoup de l’école flamande ce qui n’est pas fait pour me déplaire ! Mais il y a surtout les 13 pièces du retable de la chapelle principale de la cathédrale d’Évora ! Une splendeur absolue datée de 1500 !

Et on est si loin des « mater dolorosa », des Christs sanguignolants du 18ème !

Justement, puisque l’on parle de cathédrale, je sors pour m’y rendre … et il pleut ! La cathédrale est à côté, heureusement, je prends mon billet et commence la visite par les toits … et il fait beau ! Ou presque ! Donc une jolie vus sur les alentours, bien entendu. La visite comprend ensuite le cloître qui est de toute beauté ! C’est un cloître gothique, je préfère le roman, mais il est très beau. La cathédrale est elle aussi jolie, vu qu’elle n’est pas surchargée ! Pour finir, il y a bien sûr, le « trésor ». Je fais vite, mais il y a quand même de belles choses, surtout un triptyque en ivoire du 16ème … magnifique !

Au musée de la Sé d’Évora : « Vierge du Paradis ». Triptique en ivoire du 16ème siècle

Malgré la météo maussade, je continue à flâner dans cette ville que les touristes ont maintenant investit. Tant et si bien que devant la « capella dos ossos » il y a une queue de « ouf » ! C’est une chapelle assez macabre faite essentiellement avec des ossement. Enfin, il parait, parce que là, je fais l’impasse. La météo se dégage ce qui me permet de repasser par des endroits vus sous la pluie, comme la praça Giraldo. Je déjeune d’un riz au canard, flâne encore au hasard …

Ruelle à Évora

et retourne à l’hôtel de ce matin pour récupérer mon bagage et investir mon hôtel de ce soir ! A 15h30 ! Je vais pouvoir faire mon travail numérique en toute sérénité ! Ben la chambre est belle mais le Wi-Fi tout pourri : Donc, je passe 1H30 assis par terre dans le couloir où le Wi-Fi est un peu meilleur pour télécharger mes photos !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.