12 Septembre à Osh

Nous sommes à Osh ! C’est la ville d’Aïnazik et elle est très heureuse de nous la faire découvrir. C’est aussi la ville d’origine de Babour (ou Baber). Babour, descendant de Tamerlan a été chassé de la région de Osh par les tribus ouzbeks. Il a fondé l’empire moghol en Inde et l’on doit à sa dynastie toute l’influence perso-musulmane en Inde du nord ( les forts rouges, le Taj-Mahal, Fatehpur Sikri etc …). Passionné par cette civilisation depuis 40 ans, Aïnazik étant elle-même moghol, je suis enthousiaste de terminer ce voyage ici.

Bien sûr, nous nous levons tard pour visiter cette capitale de province d’environ 300.000 habitant. Il fait beau, une température idéale grâce aux 950 mètres d’altitude. Aïnazik nous mène d’abord à la faculté où elle a étudié.

Toujours sympa d’échanger avec les enseignants et les étudiants locaux. Nous allons ensuite visiter le grand parc public de la ville, animé par de nombreux manèges forains. Je tente de rajeunir de quelques décennies avec une partie de ping-pong contre Pierre-Alexandre.  Nous nous rendons ensuite au marché voisin. Tout le monde sait que j’adore les marchés et celui-ci est très agréable.

Même s’il est 16h00, Aïnazik nous emmène déjeuner dans un excellent petit restaurant ouzbek.

Nous sommes allés à la sortie de la ville pour voir les champs de coton en fleur.

La région produit du coton, grâce la rivière Ak-Buura qui fait partie du bassin de la Syr-Daria. Fleuve qui avec l’Amou-Darya alimente la mer d’Aral. Enfin, alimentait ! Car c’est bien la surexploitation du coton (planifiée par les soviets) qui a tué cette mer intérieur. Il faut environ 10 mètres cube d’eau pour produire 1 kilo de coton ! Réfléchissez-y avant de multiplier les jeans dans vos armoires ! 😉

Nous revenons près du parc central pour finir l’après-midi. C’est l’endroit où viennent les mariés et leurs familles avant la cérémonie, dans des véhicules improbables et dans des états alcoolisés parfois impressionnants, surtout à cette heure ! L’ambiance est festive et bon-enfant.

Les loueurs de voitures recèlent des exemplaires … étonnants !

Pour leur mariage, ils mettent le paquet, les kirghizes !

« Lénine, probid se oni se zblaznil » soit, « Lénine réveille-toi, ils sont devenus fous. »

 

Parce que, l’ironie est que cela se passe à quelques mètres d’une des rares statues monumentales de Lénine encore debout !

 

Les photos du jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.