Excursion de trois jours à La Guajira

La Guajira est le nom donné à cette péninsule à l’extrême nord de la Colombie qui avance dans la mer des Caraïbes. J’ai choisi de faire l’excursion depuis Santa Marta, même si c’est plus loin, mais cela évite des escales inutiles à Riohacha, voire à Vallédupar. Le départ à 04h30 lundi matin fut relativement mouvementé. Alors que les rues étaient désertes, un petit taxi vient s’arrêter devant l’hôtel. Nous comprenons vite mutuellement que je ne suis pas son client. A 04h40 un autre petit taxi jaune arrive à son tour. Je décline mon identité, lui rappelle que je suis client de l’agence Turcol en partance pour la Guajira. Un vague impression qu’il ne m’écoute pas en chargeant mes affaires me met mal à l’aise. Et au bout de 100 mètres, il me demande si je vais bien à l’aéroport ! UN ÂNE ! Je l’engueule et lui demande vite de faire le tour du pâté de maison pour ramené à l’hôtel où « mon » taxi doit arriver d’un moment à l’autre ! Et en effet, un gros taxi collectif peste de me voir en retard et les 2 chauffeurs s’invectivent ! Au bout de 10 minutes je me demande si ce 3ème taxi est le bon. Il « ramasse » des clients un peu partout qui n’ont absolument pas l’air de touristes … Mais nous partons dans la bonne direction, donc je décide de me laisser balader ! Et puis j’imagine alors que ce taxi va m’amener à Riohacha pour que je rejoigne un groupe là-bas. Et c’est exactement ce qui se passe. Le taxi me dépose à un hôtel où une personne m’attends pour que je prenne mon petit dej’ (il est 07h30) avant de rejoindre la véritable agence organisatrice. C’est ainsi que nous partons à 6 plus le chauffeur (à peine tassés !) dans un 4×4 confortable. 3 autres français (bordelais) parmi les 6, cela va permettre de mieux échanger !

10 heures ; nous nous arrêtons aux marais salants de Manaure. Tu m’étonnes ! Il fait déjà 35° au thermomètre de la voiture et il y a un vent d’au moins 50 km/h ! Et c’est comme ça tout le temps, donc une évaporation de « folie » … c’est bon pour récupérer le sel ça !

Marais salants de Manaure

Nous rejoignons ensuite Cabo de La Vela, un peu plus au nord. Une station où les sky-surfs s’en donnent à cœur joie. Nous y déjeunons avant de revenir y dormir le soir. L’après-midi, nous visitons la cap nord-ouest de la presqu’île de La Giarija. De superbes contrastes entre les terres arides et la mer verte.

Au fond, à gauche, le Pilon de Azucar

Ce cap nord-ouest est matérialisé par ce pic, à gauche, nommé pilar de Azucar. Là haut, je pense que le vent soufflait à plus de 80 km/h !! Après une nuit en hamac à Punta de La Vela, nous attaquons la plus belle partie de l’excursion. Nous longeons la lagune qui borde la côte nord en empruntant des chemins de traverse très peu praticables. Les paysages sont étonnants et superbes. Le végétation est totalement désertique jusqu’à ce que nous rejoignons même des dunes ; celles de Taroa sur la côte nord.

Plage de Taroa, qui fait face au nord

Après déjeuner dans un restau perdu dans ce milieu hostile, nous longeons la côte vers l’extrême nord ; le phare de Punta Gallinas. Un petit phare métallique qui ne ressemble à rien mais pour moi, le symbole est fort. C’est ici que se termine le continent sud américain, et c’est ici que débute ma descente vers le sud … Nous nous installons dans un camp sans grand confort juste à proximité.

QUelques clichés, au matin, de notre camp de Puna Gallinas. Je me suis un peu « battu » avec le hamac durant la nuit !

Pour tout dire, je manque de pratique dans l’art de dormir dans un hamac 🙂 Même si j’avais le plus beau, noir et rose (à droite), je n’ai pas passé une nuit formidable.

La troisième journée sert essentiellement de retour. Quelques flamants roses plus ou moins captifs, quelques mots, quelques signes, quelques sourires échangés avec les locaux, c’est tout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà, des heures plus tard je suis revenu à mon hôtel point de départ, très heureux de cette escapade, trop courte. Il est tard, « je ferme » ! Demain 7 ou 8 heures de bus pour me rendre à Mompox (Mompos)

33 photos pour 3 jours

3 réponses sur “Excursion de trois jours à La Guajira”

  1. Encore une fois de magnifiques photos.
    C’est un très bel endroit, complètement à l’opposé de la forêt tropicale. Il m’aurait bien plu aussi !
    Bises

    1. Eh oui … dès qu’il y une dune à l’horizon ! Je suis ravi que cela te plaise ! Faudrait que l’on reparte ensemble ! Qu’en dis-tu ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.